Leur Morale... Et La Nôtre

Sortie le 27 août 2008

Durée : 1H40 - Tout public

  • Partager
    • Twitter

Synopsis

Trois ans après avoir dirigé le duo Gérard Depardieu - Gad Elmaleh dans Olé !, Florence Quentin choisit un nouveau tandem détonant pour une fable enlevée et grinçante autour des notions de morale et d’intégrité.

Résumé

Trois ans après avoir dirigé le duo Gérard Depardieu - Gad Elmaleh dans Olé !, la réalisatrice-scénariste choisit un nouveau tandem détonant pour une fable enlevée et grinçante. André et Muriel Gustin, commerçants retraités, forment un beau couple… En apparence seulement, car dès que l’on gratte un peu, ils se révèlent radins, racistes, haineux et magouilleurs. Leur occupation favorite ? Amasser des sous. Ils sillonnent donc la région afin de traquer tous les produits « satisfait ou remboursé », puis font leur beurre en les revendant sous le manteau à des pigeons, dans le sous-sol de leur villa hyper-sécurisée. Fidèle à leur propre « morale », ils bichonnent la vieille voisine qui leur fait miroiter son petit héritage, mais l’empoisonnent malencontreusement en lui fourguant une paella avariée. La bonne affaire ! Alors, quand vient s’installer dans la maison vacante un héritier de la voisine, arabe de surcroît… c’est la catastrophe ! Et tous les coups sont permis. Florence Quentin qui, avant de devenir réalisatrice était la scénariste attitrée d’Étienne Chatiliez, signe une nouvelle peinture sociale. Elle s’attaque au système D et au racisme latent dans notre société. « Tout le monde a côtoyé quel­qu’un, au premier abord sympathique, qui vous lâche en toute innocence un commentaire xénophobe affo­lant ! J’avais envie de parler de cette peur de l’autre, la mé­fiance en­vers l’étranger, la couleur d’une peau différente. Je voulais en parler avec dérision, choisir le parti d’en rire pour désamorcer cette bêtise ! » Afin de porter son histoire, la réalisatrice s’est entourée de « deux Stradivarius » : Victoria Abril et André Dussollier. Trans­for­mer l’acteur le plus mesuré, le plus charmant, le plus « négligé chic » du cinéma français en « vieux con raciste et haineux », il fallait oser ! Le résultat est jubilatoire.

Pour faire rire

« Pour jouer les Gustin, il ne fallait pas être radin !, note André Dussollier. Il fallait être généreux dans le comportement, leur donner une touche d’humanité au milieu des penchants auxquels ils ne peuvent échapper, malgré eux. On connaît la vivacité de Victoria et j’en ai bien profité pendant le film. J’espère que le public va rire et s’amuser des horreurs que mon rôle me fait dire ! »

Comédie de Florence Quentin

Avec Andre DUSSOLLIER, Victoria ABRIL, Samir GUESMI

Séances à

Imprimer les horaires

Publicité

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Découvrez en ligne le nouveau numéro de votre magazine ! 

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir la meilleure expérience d'utilisation.

Pour en savoir plus, consultez nos Conditions Générales d'Utilisation

Fermer