L Auberge Rouge

Sortie le 5 décembre 2007

Durée : 1H35 - Tout public

  • Partager
    • Twitter

Synopsis

Avec ses gags à la chaîne, ce remake opte pour un ton différent du film clairement anticlérical de Claude Autant-Lara. Résultat : une comédie d’épouvante qui s’adresse à toute la famille. L’histoire ? Un couple d’aubergistes qui assassinent les voyageurs pour les détrousser. Mais parfois le seigneur veille au grain et envoie l’un de ses ministres pour gripper la machine meurtrière !… S’inspirant d’un fait divers macabre du XIXe siècle, cette comédie burlesque en costume, revisitée par Christian Clavier, est mis en scène avec brio par le réalisateur de la série des Taxi.

Résumé

« Bienvenue au Croûteux, messieurs-dames ! »
C'est avec un large sourire que Rose, la patronne de l'établissement, accueille les visiteurs égarés. Au XIXe siècle, au cœur des Pyrénées, il n'y a pas âme qui vive dans l'auberge qu'elle tient seule avec son mari Martin, leur fille Mathilde et leur fils adoptif sourd-muet, Violet. Pourquoi Violet ? Parce qu'il était de cette couleur quand ils l'ont trouvé, frigorifié, alors que le petit garçon errait dans la forêt enneigée.
L'enfant a grandi, développant une force herculéenne qu'il met au service de ses odieux parents, qui détroussent et éliminent sans remords leurs clients argentés. Un soir d'orage, une diligence s'arrête à l'auberge pour demander de l'aide. Ses occupants, des aristocrates, ainsi qu'un prêtre, le père Carnus, et son protégé, Octave, ne se doutent pas un seul instant du destin funeste qui les attend. Mais Rose, catholique, refuse qu'on touche au père Carnus. Elle se confesse à ce dernier, pour qu'il absolve tous ses crimes...
C'est Gérard Jugnot qui succède à Fernandel dans le rôle de l'homme d'église. Tenu par le secret de la confession, il tente de mettre en garde les voyageurs du danger qui les guette. Quand, il y a deux ans, Christian Clavier décide de revisiter le chef-d'œuvre de Claude Autant-Lara de 1951, il réécrit le scénario en pensant à Gérard Jugnot et rend le prêtre plus actif.
« Le père Carnus, observe ce dernier, va vraiment mettre des bâtons dans les roues des assassins. » Moins anticléricale que l'originale, cette comédie met en avant les rapports sociaux au XIXe siècle et joue à fond la carte des costumes. Hauts en couleur et extravagants, ils font partie intégrante du film. Une véritable volonté du réalisateur : « L'idée était de faire un film qui soit non seulement drôle mais beau. »

Comédie de Gérard Krawczyk

Avec Christian CLAVIER, Gerard JUGNOT, Josiane BALASKO

Séances à

Imprimer les horaires

Publicité

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Découvrez en ligne le nouveau numéro de votre magazine ! 

En savoir plus

Les Labels des cinémas Gaumont Pathé

Les Labels des cinémas Gaumont Pathé

Découvrez les labels des cinémas Gaumont et Pathé, une sélection de films, pour lesquels nous avons une affinité toute particulière.

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir la meilleure expérience d'utilisation.

Pour en savoir plus, consultez nos Conditions Générales d'Utilisation

Fermer