Caramel

Sortie le 15 août 2007

Durée : 1H36 - Tout public

  • Partager
    • Twitter

Synopsis

Résumé

Des femmes libanaises, amies, d’âges différents, travaillent et se croisent dans un institut de beauté de Beyrouth.

Layale, belle jeune femme de 30 ans, vit encore chez ses parents comme pratiquement toutes les jeunes Libanaises qui ne sont pas mariées. En cachette, elle est la maîtresse d’un homme marié. Pour le voir, elle s’échappe régulièrement de son salon de beauté où travaille aussi Nisrine, une musulmane de 28 ans qui prépare son mariage. Comme elle ne peut pas avouer à son fiancé qu’elle n’est plus vierge, elle doit se résoudre à se faire recoudre… Il y a aussi une jeune femme de 24 ans, Rima, un peu garçon manqué, qui travaille comme shampouineuse au salon et a un penchant pour les femmes. Jamale, elle, est une habituée du salon. Elle a tellement peur de vieillir qu’elle cache aux autres son âge. Enfin il y a Rose, la couturière de 65 ans qui laisse une fois de plus passer l’amour pour s’occuper de sa sœur un peu folle. Un très beau film de femmes, porté par des actrices non professionnelles.

5 bonnes raisons d'aller voir ce film

1 - Pour ces beaux portraits de femmes libanaises qui cherchent leur identité entre l'image de la femme occidentale et celle de la femme orientale. Elles doivent toujours voler leurs instants de liberté et de bonheur et ruser sans cesse pour vivre comme elles le veulent. Pourtant, rien ne les décourage. 
2 - Pour la réalisatrice Nadine Labaki, aussi adroite derrière la caméra que devant. Elle irradie dans le rôle de Layale, femme drôle, touchante et complexe. Elle filme ces femmes avec beaucoup de pudeur et sans voyeurisme.

3 - Pour la bonne humeur inusable des héroïnes du film. « L’autodérision est très présente chez nous, explique la réalisatrice. C'est une manière de surmonter tout ce que nous avons vécu. Les Libanaises sont des survivantes, elles refusent de dramatiser et de se laisser emporter par la tristesse. Lorsqu’on a connu la guerre comme nous, on relativise beaucoup les choses. »

4 - Pour le côté Vénus beauté (institut) du film, à la mode libanaise. L'héroïne de Caramel est en plein dilemme amoureux, chacune de ses collègues vit une histoire difficile et le salon de beauté devient le lieu où elles peuvent se confier, discuter de leurs peines et des hommes, trouver des solutions à leurs problèmes et refaire le monde. L'institut de beauté est un havre de paix, un sas de décompression.

5 - Pour les décors, qui semblent être des lieux chargés d'histoire, et les costumes colorés, mélanges de styles et d'époques qui nous convainquent du réalisme des personnages.

Comédie de Nadine Labaki

Avec Nadine LABAKI, Yasmine AL MASRI, Joanna MOUKARZEL

Séances à

Imprimer les horaires

Publicité

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Découvrez en ligne le nouveau numéro de votre magazine ! 

En savoir plus

Les Labels des cinémas Gaumont Pathé

Les Labels des cinémas Gaumont Pathé

Découvrez les labels des cinémas Gaumont et Pathé, une sélection de films, pour lesquels nous avons une affinité toute particulière.

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir la meilleure expérience d'utilisation.

Pour en savoir plus, consultez nos Conditions Générales d'Utilisation

Fermer