Dany Boon

Dany Boon

Dany Boon

Daniel Hamidou, alias Dany Boon, rôde ses talents d'auteur-interprète dans les années 1986-90, avant de rafler différents prix dans des festivals d'humour. Depuis 1990, Dany Boon, brûle les planches avec ses one-man show : Vous sentez ce rythme infernal, Je vais bien, tout va bien, Waïka, Nouveau spetak. Pour ses prestations, il a été nominé à plusieurs reprises aux Molières.

Malgré sa renommée, le comédien peine à percer sur grand écran. Il décroche un petit rôle dans Le Grand blanc de Lambaréné, puis dans Oui d'Alexandre Jardin. En 1997, il tient la vedette du Déménagement d'Olivier Doran. Bizarrement Dany Boon semble abonné aux échecs cinématographiques, comme le prouve sa participation à Bimboland, comédie pas drôle et vulgaire, d'Ariel Zeitoun. En 2004, il prête sa voix dans le film d'animation Dreamworks Gang de requins. Une grosse comédie de plus (Pédale dure) et un autre doublage (Le Manège enchanté) plus tard, Dany Boon change de registre avec Joyeux Noël de Christian Carion, histoire vraie d'une trêve entre soldats français, écossais et allemands le soir de Noël 1914. Dany Boon y joue les idiots, comme dans La doublure de Francis Veber, où il incarne le coloc' attardé et pré pubère de Gad Elmaleh.

Peut-être lassé de ces seconds rôles, en 2006, il passe derrière la caméra avec La maison du bonheur, comédie sur la construction épique d'une maison. Mais Dany Boon n'abandonne sa carrière de comédien, puisqu'on le voit dans Mon meilleur ami de Patrice Leconte, aux côtés de Daniel Auteuil qui le «recrute» comme ami.

En 2008, l'acteur présente son deuxième long, Bienvenue chez les ch'tis, comédie sur les mœurs du Nord. Dany Boon est sur tous les fronts, à la fois acteur et réalisateur. Il est accompagné pour l'occasion d'un autre acteur, Kad Mérad, qui a prouvé son talent comique à la télévision comme au cinéma. Le film sort d'abord en avant-première dans le Nord-pas-de-Calais, puis une semaine plus tard dans toute la France. Le succès ne se fait pas attendre. En six semaines d’exploitation en France, il totalise 17 645 132 spectateurs et devient le film français le plus vu au cinéma, dépassant La Grande Vadrouille (17,27 millions d’entrées en 1966). Il dépasse les vingt millions de spectateurs en France le 20 mai 2008.
Parallèlement, les droits du film ont été achetés par Will Smith, qui en produit un remake. Un remake italien sort lui en novembre 2010, Benvenuti Al Sud.

En 2011, Dany Boon fait équipe avec Benoît Poelvoorde dans Rien à déclarer. Le film met en scène deux agents des douanes entre la France et la Belgique, qui doivent faire équipe, même s'ils se détestent cordialement. Ils vont cependant apprendre à se connaître pour le meilleur et pour le pire.

En 2012, Dany Boon revient dans la comédie Le plan parfait de Pascal Chaumeil avec Diane Kruger.

Filmographie de Dany Boon

Publicité

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Découvrez la nouvelle formule de votre magazine, le numéro du mois de mai 2017 est disponible en ligne !

 

En savoir plus

Les Labels des cinémas Gaumont Pathé

Les Labels des cinémas Gaumont Pathé

Découvrez les labels des cinémas Gaumont et Pathé, une sélection de films, pour lesquels nous avons une affinité toute particulière.

En savoir plus
changer
Aucun cinéma sélectionné changer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir la meilleure expérience d'utilisation.
Pour en savoir plus, consultez nos Conditions Générales d'Utilisation