Un Crime

Sortie le 11 octobre 2006

Durée : 1H42 - Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Facebook Twitter
Thriller de Manuel Pradal
Avec Emmanuelle BÉART, Harvey KEITEL, Norman REEDUS

Résumé

Résumé

Un ami nommé Harvey Keitel

C’est la deuxième fois que Manuel Pradal collabore avec Harvey Keitel, devenu son ami. « Quand on dirige un comédien de cette trempe, le parcours est jalonné de combats et d’embrassades. Harvey a été formé à l’Actor’s Studio. Il peaufine le moindre détail. Pour Un crime, j’avais envie de retrouver le Keitel de légende, de Bad Lieutenant et de La Leçon de piano. Une puissance charnelle alliée à une fragilité. »

Synopsis

Vincent est obsédé par la mort de sa femme. Il n’a de cesse de chercher son assassin et ne recommencera vraiment à vivre que lorsqu’il aura mis la main dessus. Sa voisine, Alice, est persuadée qu’elle le rendrait heureux. Pour le soulager, elle décide de fabriquer un coupable, afin que Vincent tourne la page.

Encore faut-il trouver le coupable idéal.

Problème : l’homme qu’elle déniche, Roger, tombe amoureux d’elle… « Combien de meurtres et d’amours n’apparaissent jamais à la lumière du monde ?, s’interroge le réalisateur. J’aime l’idée que les petites gens accomplissent des choses hors normes et qu’ils demeurent dans l’anonymat le plus complet. Qu’ils n’aient même pas droit à la rubrique des faits divers. »

En choisissant de transposer à New York ce scénario palpitant de Tonino Benacquista, Manuel Pradal a réalisé un rêve : « Le fait de retrouver Harvey Keitel dans son antre, de le présenter à l’actrice la plus incandescente du cinéma français, Emmanuelle Béart. La belle affiche ! New York est la ville de la solitude. J’aimerais connaître la vie de chacune de ces fenêtres éclairées, imbriquées dans les géométries des tours fantômes. »

Interview de Manuel Pradal

Cinéaste globe-trotter, Manuel Pradal a posé sa caméra à New York pour Un crime, un polar vénéneux qui réunit Emmanuelle Béart et Harvey Keitel.

Pourquoi New York ?

Cette ville, c’est comme un standard de jazz : tout le monde rêve de se l’approprier. Plutôt que d’utiliser le confort du Cinémascope et des prises de vues en hélicoptère, je préférais filmer le New York des bas-fonds, vieillot, poisseux. Les yeux de la population bigarrée de Brooklyn sont sans cesse rivés sur Manhattan, le rêve à portée de main. Il n’y a que l’East River à traverser ! J’aime l’idée que ces petites gens de la périphérie, en majorité émigrés, commettent des choses hors normes mais restent anonymes, n’ont pas droit à la rubrique des faits divers.

Cinq ans après Ginostra, vous aviez envie de retravailler avec Harvey Keitel ?

Quand on dirige un comédien de cette trempe, le parcours est jalonné de combats et d’embrassades. Harvey a été formé à l’Actor’s Studio. Il peaufine le moindre détail. Il impressionne par sa rigueur et sa générosité. Pour Un crime, j’avais envie de retrouver le Keitel de légende, de Bad Lieutenant et de La Leçon de piano. Une puissance charnelle alliée à une fragilité.

Pourquoi avoir choisi Emmanuelle Béart pour lui tenir tête ?

L’actrice la plus incandescente du cinéma français… Elle a du répondant, du caractère, du sex-appeal, une grande détermination. C’est une actrice pure, qui n’a pas besoin de parler du personnage pour le cerner. Elle suit son instinct, fait preuve d’audace, de rapidité et de souplesse. Le fait qu’elle soit étrangère servait mon propos. On la prenait sans arrêt pour une Russe ou une Polonaise ! Peut-être à cause de sa blondeur et de ses pommettes.

Comment avez-vous effectué les repérages ?

En m’installant huit mois à Brooklyn dans les quartiers populaires. J’ai fouillé la ville sans références précises en tête. J’ai vu la violence, les gangs, le racket. Mais je n’avais pas peur. Durant les quarante-deux jours de tournage, il y a eu des vols dans les camions, on bougeait beaucoup, on ne s’attardait pas.

Pourquoi le polar ?

Pour raconter une histoire efficace, fluide, simple, lisible, qui plaise à tous. Alice est une femme solitaire de condition modeste qui entreprend un crime en amatrice. Mais il y a de l’humanité dans ce dessein barbare. Elle n’est pas une tueuse hitchcockienne. Elle ressent le trouble, l’hésitation, le regret, la culpabilité. Mais sa motivation l’emporte : l’amour. Un crime est pétri de romantisme noir.

Commentaires
De : Pseudo
Le : JJ/MM/AAAA
Sa note :
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur dapibus consectetur ipsum, sed iaculis quam fermentum sed. Aliquam egestas cursus sapien id commodo. Quisque diam ipsum, pulvinar at posuere a, lobortis non nisl. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Mauris facilisis erat sed sollicitudin mollis. Praesent nec bibendum magna, id imperdiet leo. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Ut ac tellus tempus leo porttitor molestie.
De : Pseudo
Le : JJ/MM/AAAA
Sa note :
note
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur dapibus consectetur ipsum, sed iaculis quam fermentum sed. Aliquam egestas cursus sapien id commodo. Quisque diam ipsum, pulvinar at posuere a, lobortis non nisl. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Mauris facilisis erat sed sollicitudin mollis. Praesent nec bibendum magna, id imperdiet leo. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Ut ac tellus tempus leo porttitor molestie.
De : Pseudo
Le : JJ/MM/AAAA
Sa note :
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur dapibus consectetur ipsum, sed iaculis quam fermentum sed. Aliquam egestas cursus sapien id commodo. Quisque diam ipsum, pulvinar at posuere a, lobortis non nisl. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Mauris facilisis erat sed sollicitudin mollis. Praesent nec bibendum magna, id imperdiet leo. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Ut ac tellus tempus leo porttitor molestie.
Nom ou pseudo * :
Email * :
Commentaire * :
Note : note


Horaires et réservations
chargement en cours
Toutes les séances Changer la ville



Publicité

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Découvrez la nouvelle formule de votre magazine, le numéro du mois de novembre 2016 est disponible en ligne !

 

En savoir plus

Dans le même genre

    • Consulter la fiche du film 'Inferno'
      Inferno
      Voir la fiche film

      Thriller de Ron Howard

      avec Tom Hanks, Irrfan Khan, Omar Sy, Felicity Jones, Ben Foster, Sidse Babett Knudsen, Ana Ularu, Jon Donahue ...

      Tout public - Durée : 2H01 Bande-annonce
    • Consulter la fiche du film 'Jack Reacher : Never Go Back'
      Jack Reacher : Never Go Back
      Voir la fiche film

      Thriller de Edward Zwick

      avec Tom Cruise, Hunter Burke, Cobie Smulders, Robert Knepper, Aldis Hodge, Danika Yarosh, Holt McCallany, Jason Douglas, Patrick Heusinger, Teri Wyble ...

      Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs - Durée : 1H58 Bande-annonce
Les autres films du genre : Thriller
changer
Aucun cinéma sélectionné changer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir la meilleure expérience d'utilisation.
Pour en savoir plus, consultez nos Conditions Générales d'Utilisation