Jacquou Le Croquant

Sortie le 17 janvier 2007

Durée : 2H30 - Tout public

Facebook Twitter
Aventure de Laurent BOUTONNAT
Avec Gaspard ULLIEL, Marie-Josée CROZE, Albert DUPONTE

Résumé

Résumé

En 1815, descendant de croquants, le petit Jacquou vit heureux avec ses parents. Mais son destin bascule le jour où il assiste, impuissant, à l’arrestation de son père qui a osé se révolter contre la cruauté de l’arrogant comte de Nansac. Envoyé au bagne, le père de Jacquou meurt. Devenu orphelin et misérable, le garçonnet se jure de venger son père.

Sous la protection du curé Bonal, Jacquou réapprend à vivre normalement. Quinze ans plus tard, son désir de vengeance se réveille !

Devenu le porte-parole du peuple paysan, Jacquou veut vaincre l’injustice et prouver qu’un simple croquant n’est pas dénué de noblesse…

Le cinéma de grande envergure est de retour ! On sent que Laurent Boutonnat s’est donné corps et âme au service de l’histoire. Mouvements de foule incluant jusqu’à 500 figurants, décors somptueux montés minutieusement par une centaine de techniciens, quatre mois de tournage en extérieur afin de restituer à l’écran la beauté des paysages, des centaines de costumes étudiés au bouton près, 150 000 mètres de pellicule… le compositeur de Mylène Farmer redonne des couleurs au roman d’Eugène Le Roy et au feuilleton télé de la fin des années 60 pour nous offrir une fresque riche en scènes saisissantes.

En se consacrant uniquement à l’enfance, l’adolescence et le début de l’âge adulte de Jacquou, Boutonnat densifie l’histoire, rendant son opus poignant. Il réussit ainsi l’exercice, ô combien périlleux, de l’adaptation ciné. Chose qui n’aurait jamais été possible sans son casting qui regroupe de solides comédiens aux fortes personnalités et la crème de la jeune génération : Gaspard Ulliel en Jacquou crève l’écran et Jocelyn Quivrin en comte de Nansac est époustouflant.

Les personnages

Découvrez, un à un, tous les personnages du film !

Jacquou (Jacquou enfant : Léo Legrand ; Jacquou adulte : Gaspard Ulliel)

Marqué à vie par la mort de ses parents alors qu'il n'a que 8 ans, Jacquou n'a de cesse de se venger du responsable de ses malheurs : le comte de Nansac. Devenu adulte, il fait de son combat personnel une lutte collective, entraînant dans sa colère les paysans exaspérés par l'odieuse tyrannie que leur impose le comte. Il se montre ainsi digne de ses ancêtres dont il a hérité le surnom de croquant, symbole de révolte populaire face à l'injustice.

Le père de Jacquou  (Albert Dupontel)

Fermier sur les terres du comte de Nansac, il se révolte contre la cruauté de celui-ci. Son arrestation puis sa condamnation injuste à vingt ans de bagne scellent le destin de Jacquou, qui le vengera en osant, à son tour, se dresser contre le puissant et scélérat comte de Nansac.

La mère de Jacquou  (Marie-Josée Croze)

Désespérée par la mort de son mari au bagne, elle se laisse consumer par le chagrin, mais non sans avoir fait jurer à son jeune fils vengeance contre le comte de Nansac. Un serment auquel Jacquou restera toujours fidèle, malgré les exhortations du curé Bonal.

Le comte de Nansac   (Jocelyn Quivrin)

Fier de ses origines, méprisant à l'égard de ses paysans qu'il exploite sans vergogne, injuste jusqu'à la cruauté, le comte de Nansac a vu son autorité remise en cause au moment de la Révolution. Son pouvoir reconquis, l'aristocrate se montre d'autant plus déterminé face à ceux qui, tel le père de Jacquou puis Jacquou lui-même, osent se révolter contre sa domination.

Le curé Bonal  (Olivier Gourmet)

Il recueille Jacquou à la mort de ses parents, alors que celui-ci se retrouve seul au monde et sans ressources. Il lui apprend à lire et à écrire, ce qui est peu courant pour un petit paysan de l'époque, et tente de le faire renoncer à ses projets de vengeance en lui prêchant le pardon des offenses. Modèle de bonté et de vertu, le curé Bonal sera lui aussi victime des intrigues de Nansac : pour avoir pris le parti du peuple pendant la Révolution, il sera condamné à quitter l'Église.

Lina  (Judith Davis)

Grand amour de Jacquou depuis leur enfance, elle a aidé le jeune homme à se reconstruire après la mort de ses parents et le soutient ardemment dans sa lutte contre Nansac. Blonde aux yeux clairs, la douce et confiante Lina est une image lumineuse de l'amour, celui qui donne à Jacquou la force de reprendre le flambeau de la lutte de ses ancêtres les croquants.

La Galiote   (Bojana Panic)

La plus jeune des filles du comte de Nansac est aussi la plus belle et la plus fière. Durant l'attaque du château, elle tient tête à Jacquou, déterminée à lui montrer qu'une aristocrate ne plie pas devant un vulgaire croquant. Et malgré la haine que le jeune homme voue à sa famille, cette brune incendiaire incarne pour Jacquou la face obscure de l'amour et du désir, inverse de celle que représente Lina.

Laurent Boutonnat : l'interview

« J’ai été frappé par la force de l’histoire » Interview de Laurent Boutonnat

D’où vous est venue l’idée d’adapter le roman d’Eugène Le Roy publié en 1900 ?

Il y a quatre ou cinq ans, j’ai revu, par hasard, le feuilleton télévisé
dont je ne gardais qu’un vague souvenir. J’ai été frappé par la force de l’histoire et je me suis dit qu’il y avait là matière à un beau film. Du coup, j’ai lu le roman d’Eugène Le Roy.

Pourquoi êtes-vous allé tourner en Roumanie ?

Dans les Carpates, j’ai trouvé des décors extraordinaires : des grandes forêts de feuillus, des collines, de grands espaces sans pylônes électriques et sans constructions. C’était la Dordogne telle que je me la représentais du temps de Jacquou. Et puis tourner à l’étranger renforce les liens, ça fait des aventures humaines peu banales.

Puis vous êtes revenu tourner en Dordogne, dans le Périgord Noir…

Oui, sur les lieux mêmes de l’action. On y a trouvé beaucoup de gens encore très marqués par l’importance du mythe de Jacquou le croquant, véritable héros local, et très enthousiastes à l’idée de le faire revivre au cinéma.

Qu’est-ce qui vous a fait penser que Gaspard Ulliel ferait un bon Jacquou ?

Il crève l’écran ! Quelque chose chez lui me séduisait. J’ai dû le convaincre car il venait de faire Un long dimanche de fiançailles et craignait d’enchaîner deux « gros » films spectaculaires et populaires. Et il m’a vraiment impressionné par sa maturité et son travail. Il dégage quelque chose de magique. Il a rendu Jacquou extrêmement touchant et ça ne tient pas qu’à l’histoire qu’on raconte mais à la bonté que Gaspard lui-même dégage, à la lumière de son regard…

Qui sont les croquants ? Comment Gaspard est devenu Jacquou ?

Qui sont les croquants ?

Le surnom de « croquants » a été donné aux milliers de paysans qui se révoltèrent à la fin du xvie siècle dans le Périgord et le Limousin contre les impôts royaux et seigneuriaux. L’expression vient du village de Croq, situé dans la Creuse et qui, selon la légende, aurait été le berceau de l’insurrection. De 1358 jusqu’à la Révolution de 1830, la France a connu
de nombreux soulèvements paysans (ou « jacqueries »).

Comment Gaspard est devenu Jacquou

Pour devenir Jacquou, Gaspard Ulliel, 22 ans, a dû suivre une réparation physique intensive pour s’étoffer. « Je suis allé courir, j’ai fait de la gym en salle, des entraînements, des montées à la corde… Deux ou trois heures quatre fois par semaine pendant deux mois et demi ! Il y avait aussi la préparation et la répétition des combats au bâton avec Mario Luraschi, et aussi l’apprentissage de la danse (ndlr : il y a une scène de bal importante). Et j’ai dû beaucoup répéter pour maîtriser les pas car on ne peut pas dire que la danse soit mon point fort ! »

Des décors aussi beaux que des tableaux

Afin de reconstituer fidèlement l’univers de Jacquou, l’équipe s’est inspirée de la peinture de l’époque. Ainsi, les tableaux de Jean-François Millet, peintre des paysans, ceux du russe Ilia Répine ou encore les toiles de Rembrandt qui, bien qu’appartenant au XVIIe siècle, ont beaucoup aidé pour les intérieurs et les lumières et ont été la colonne vertébrale du travail des décorateurs.

Commentaires
De : Pseudo
Le : JJ/MM/AAAA
Sa note :
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur dapibus consectetur ipsum, sed iaculis quam fermentum sed. Aliquam egestas cursus sapien id commodo. Quisque diam ipsum, pulvinar at posuere a, lobortis non nisl. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Mauris facilisis erat sed sollicitudin mollis. Praesent nec bibendum magna, id imperdiet leo. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Ut ac tellus tempus leo porttitor molestie.
De : Pseudo
Le : JJ/MM/AAAA
Sa note :
note
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur dapibus consectetur ipsum, sed iaculis quam fermentum sed. Aliquam egestas cursus sapien id commodo. Quisque diam ipsum, pulvinar at posuere a, lobortis non nisl. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Mauris facilisis erat sed sollicitudin mollis. Praesent nec bibendum magna, id imperdiet leo. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Ut ac tellus tempus leo porttitor molestie.
De : Pseudo
Le : JJ/MM/AAAA
Sa note :
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur dapibus consectetur ipsum, sed iaculis quam fermentum sed. Aliquam egestas cursus sapien id commodo. Quisque diam ipsum, pulvinar at posuere a, lobortis non nisl. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Mauris facilisis erat sed sollicitudin mollis. Praesent nec bibendum magna, id imperdiet leo. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Ut ac tellus tempus leo porttitor molestie.
Nom ou pseudo * :
Email * :
Commentaire * :
Note : note


Horaires et réservations
Jacquou Le Croquant
Imprimer les horaires
chargement en cours
Toutes les séances Changer la ville



Publicité

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Découvrez la nouvelle formule de votre magazine, spécialement concoctée pour vous pour la rentrée !

Le numéro du mois d'octobre 2016 est disponible en ligne !

 

En savoir plus

Dans le même genre

    • Consulter la fiche du film 'Peter et Elliott le dragon'
      Peter et Elliott le dragon
      Voir la fiche film

      Ce film a reçu le label Ciné Tribu des cinémas Gaumont et Pathé

      Aventure de David Lowery

      avec Oakes Fegley, Bryce Dallas Howard, Karl Urban, Robert Redford, Wes Bentley, Oona Laurence ...

      Tout public - Durée : 1H43 Bande-annonce
Les autres films du genre : Aventure
changer
Aucun cinéma sélectionné changer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir la meilleure expérience d'utilisation.
Pour en savoir plus, consultez nos Conditions Générales d'Utilisation