Faubourg 36

Sortie le 24 septembre 2008

Durée : 2H0 - Tout public

Facebook Twitter
Comédie Dramatique de Christophe Barratier
Avec Gerard JUGNOT, Kad MERAD, Clovis CORNILLAC

Résumé

Quatre ans après Les Choristes, Christophe Barratier retrouve Gérard Jugnot et Kad Merad pour un film musical au temps du Front populaire. Un conte poétique esthétiquement sublime, une balade à l’intérieur d’une période révolue haute en couleurs et en musiques.

Résumé

Décembre 1935. Dans un faubourg populaire du nord de Paris, le Chansonia, un music-hall de quartier, fait le bonheur de tous les habitants le soir du réveil­lon. Mais criblé de dettes et lassé d’être molesté par Galapiat, son créancier, et ses sbires, Dorfeuil, le directeur du théâtre, se suicide. Le rideau du Chansonia tombe… Une véritable cata pour Pigoil, le machiniste, Milou, l’éclai­ragiste, et Jacky, l’homme-sandwich. L’élec­­tion en mai 1936 du gouvernement de Front populaire fait naître les plus folles espérances. Soutenus par les habitants du quar­tier qui vit au rythme de la radio de Monsieur TSF, les trois amis au chômage décident de prendre leur destin en main et de tenter un coup de force : occuper le Chan­­sonia, y produire un spectacle musi­cal « à succès », afin d’en devenir propriétaires. Pour Pigoil, il s’agit de retrouver du travail afin d’avoir la garde de Jojo, son petit garçon, et de l’emmener en vacances au bord de la mer… Après avoir séduit 9 millions de spectateurs avec Les Choristes, Christophe Barratier, musicien avant d’être cinéaste, nous en­traîne dans le Paris du Front popu­laire pour un grand film musical, un hommage à la dignité des gens simples. Épique et poétique, sa fresque sur un Paris populaire aujourd’hui dis­paru est peuplée de personnages hauts en couleur, aux­quels donne corps une plé­iade d’acteurs chevronnés com­­me de belles découvertes, à l’instar de Nora Arnezeder, 18 ans, aussi jolie que talentueuse. Ajou­tez à cela des décors fantastiques, une lumière sublime, des ritournelles tantôt musette tantôt jazz, tout concourt à faire de ce récit d’amitié un petit bijou cinématographique.

Repères historiques

Coalition de gauche conduite par le socialiste Léon Blum, le Front populaire arrive au pouvoir le 3 mai 1936. Sa victoire provoque une vague d’espoir dans les classes populaires, très touchées par la crise économique de 1929. Si bien que les premiers temps du gouvernement sont marqués par de nombreuses grèves et occupations d’usine… mais pacifiques et joyeuses. Par les accords Matignon de juin 1936 qui donneront naissance aux congés payés, à la semaine de 40 heures, à des augmentations de salaires…, le Front populaire restaure la paix sociale.

Interview : Nora Arnezeder

Nora Arnezeder la révélation de Faubourg 36 Lorsqu’elle s’est présentée au casting, Nora était trop jeune pour le personnage de Douce… Mais elle a cette étoffe qui fait les artistes. Alors le réalisateur a revu sa copie pour lui offrir un rôle sur mesure.

Jusqu’à présent, vous êtes apparue dans quelques séries télé et dans le film Les Deux Mondes. Faubourg 36 vous offre un vrai beau rôle, la consécration ! Cela vous a-t-il impressionné ?
Beaucoup, évidemment. Non seulement j’avais un premier rôle à défendre, mais en plus j’étais entourée de tous ces grands acteurs… Je m’étais mis un peu la pression. En réalité, quand j’y pense, j’étais dans un autre monde, com­plètement déconnectée de la réalité. J’avais une complicité particulière avec Pierre Richard. Comme moi, il adore le jazz. Malgré sa brillante carrière, il est d’une générosité, d’une gentillesse, d’une simplicité incroyables. Je me souviens des scènes où il dirigeait l’orchestre alors que je chantais sur scène. Il me regardait avec beaucoup de tendresse et de poésie. Quant à Clovis Cor­­nillac, ce qui est étonnant chez lui, c’est qu’il peut s’amuser entre les prises et dès qu’on dit « action », il est instantanément dans la scène. Je suis loin d’avoir cette souplesse-là ! Si je fais l’imbécile entre les prises, je déconnecte totalement.

Qu’est-ce qui vous a plu dans le scénario de Faubourg 36 ?
J’ai trouvé les chansons magnifiques. J’ai aussi été touchée par la relation de Jojo et son père, le courage de Pigoil. J’aimais la complexité des person­na­ges, l’arrière-plan historique et social, et bien sûr Douce… Un personnage complexe, tout en nuances. Une fille qui a du caractère, de l’ambition au sens noble du terme. Elle est entière, courageuse et en même temps man­que de confiance en elle. C’est un personnage qui me parle beaucoup…

Quelle scène avez-vous préférée ?
Celle où je chante Enterrée sous le bal. Cette chanson a bercé toute la préparation du film. C’est une de mes préférées et la chanter en public était un moment fort. J’en garde un souvenir mer­veil­leux. Je me souviens aussi du moment où je chante Loin de Paname, le public m’accla­mait : « Une chanson, une chanson ! », Christophe avait insisté pour que je la chante a cappella. C’est inoubliable.

Des Choristes à Faubourg 36

La rédemption par la musique, l’enfance blessée, les vertus de l’amitié et de la solidarité… On retrouve dans Faubourg 36 des thèmes qui étaient déjà présents dans Les Choristes. « C’est parce que Faubourg 36, comme Les Choristes, me ressemble, explique Christophe Barratier. Je n’arrive pas à soupçonner chez les gens de mauvaises intentions. Je crois en une certaine sagesse populaire. J’aime les notions de solidarité entre les individus, d’attention envers les autres. Elles me paraissent essentielles. D’autre part, je ne peux pas m’empêcher de parler de musique. Mon passé de musicien nourrit ma deuxième vie. Je crois en l’idée que la musique peut sauver l’homme. C’est un peu prétentieux de parler de « thèmes », mais il y a, c’est vrai, des tendances constantes… Je n’en ai pas entièrement conscience pendant que j’écris ou que je tourne, c’est après que je le réalise. Je me dis “tiens, on va encore dire qu’il y a un musicien raté comme Clément Mathieu, qu’après les enfants déracinés des Choristes il y a ce môme qu’on arrache à son père… ” Je crois que cela me vient tout simplement parce que ça me touche, parce que je suis fait comme ça. »

Commentaires
De : Pseudo
Le : JJ/MM/AAAA
Sa note :
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur dapibus consectetur ipsum, sed iaculis quam fermentum sed. Aliquam egestas cursus sapien id commodo. Quisque diam ipsum, pulvinar at posuere a, lobortis non nisl. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Mauris facilisis erat sed sollicitudin mollis. Praesent nec bibendum magna, id imperdiet leo. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Ut ac tellus tempus leo porttitor molestie.
De : Pseudo
Le : JJ/MM/AAAA
Sa note :
note
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur dapibus consectetur ipsum, sed iaculis quam fermentum sed. Aliquam egestas cursus sapien id commodo. Quisque diam ipsum, pulvinar at posuere a, lobortis non nisl. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Mauris facilisis erat sed sollicitudin mollis. Praesent nec bibendum magna, id imperdiet leo. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Ut ac tellus tempus leo porttitor molestie.
De : Pseudo
Le : JJ/MM/AAAA
Sa note :
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur dapibus consectetur ipsum, sed iaculis quam fermentum sed. Aliquam egestas cursus sapien id commodo. Quisque diam ipsum, pulvinar at posuere a, lobortis non nisl. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Mauris facilisis erat sed sollicitudin mollis. Praesent nec bibendum magna, id imperdiet leo. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Ut ac tellus tempus leo porttitor molestie.
Nom ou pseudo * :
Email * :
Commentaire * :
Note : note


Horaires et réservations
Faubourg 36
Imprimer les horaires
chargement en cours
Toutes les séances Changer la ville



Publicité

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Découvrez la nouvelle formule de votre magazine, spécialement concoctée pour vous pour la rentrée !

Le numéro du mois de septembre 2016 est disponible en ligne !

 

En savoir plus

Dans le même genre

    • Consulter la fiche du film 'Brooklyn Village'
      Brooklyn Village
      Voir la fiche film

      Comédie Dramatique de Ira Sachs

      avec Theo Taplitz, Andy Karl, Yolonda Ross, Stella Schnabel, Greg Kinnear, Paulina Garcia, Jennifer Ehle, Michael Barbieri, Alfred Molina, Talia Balsam, Arthur J Nascarella, Clare Foley ...

      Tout public - Durée : 1H26
Les autres films du genre : Comédie Dramatique
changer
Aucun cinéma sélectionné changer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir la meilleure expérience d'utilisation.
Pour en savoir plus, consultez nos Conditions Générales d'Utilisation