300

Sortie le 21 mars 2007

Durée : 1H55 - Interdit aux - de 16 ans

Facebook Twitter
Fantastique de Zack Snyder
Avec Gerard BUTLER, Lena HEADLEY, Rodrigo SANTORO

Résumé

Résumé

480 avant J.-C. Xerxès, le roi perse, n’a qu’une envie : conquérir le monde.

À la tête d’un million d’hommes, il fait plier les nations les unes après les autres. Son armée est si puissante que la terre tremble sous ses pas. Grisé par ses victoires et se sentant invulnérable, le souverain tyrannique compte bien ne faire qu’une bouchée de la Grèce, île de raison et de liberté dans une mer d’obscurantisme et de tyrannie. Mais entre la Grèce et sa marée d’hommes destructrice, il y a un petit détachement d’à peine 300 guerriers.

Commandés par Léonidas, ces guerriers sont plus que des hommes… ce sont des Spartiates, prêts à tout pour défendre leur liberté.

Le jour de la bataille de Thermopyles, la terre tremblera, les boucliers se briseront, le sang coulera. Mais la légende raconte que le courage et le sacrifice des 300 encouragèrent le peuple grec à s’unir contre les armées perses et à fonder la démocratie… Époustouflant !

En adaptant 300, le roman graphique de Frank Miller, créateur de Sin City, Zack Snyder invente le péplum de science-fiction. Reproduisant à l’identique certaines scènes de la BD, le réalisateur, déjà salué par ses pairs pour son brillant remake du film de Romero, L’Armée des morts, s’est donné corps et âme au service de l’Histoire.

Jeu d’ombres et de lumières, patine cuivrée, ciel plombé, couchers de soleil éclatants…, il a vraiment réussi à transposer littéralement la patte de Frank Miller. Harmonieux mélange d’images réelles et de synthèse et servie par une réalisation musclée, sa version de ce monde de brutes n’est en rien édulcorée.

Courage, honneur, sacrifice, bravoure, et aussi un peu d’amour, en sont les maîtres mots. Quant à Gerard Butler (Léonidas), il a les yeux et l’âme d’un roi.

Un tournage de titan


L’adaptation de 300 représentait un vrai challenge, Zack Snyder a été obligé de jongler, en permanence, entre la réalité et la fiction.

Le tournage s’est entièrement déroulé durant l’hiver 2006 à Montréal et en studio. Filmés au cœur de décors recréant la Grèce antique et sur fond bleu, les acteurs ont suivi un entraînement intensif de quatre mois afin de donner vie de façon réaliste aux guerriers bodybuildés dessinés par Miller.

Ensuite, chaque image a été travaillée numériquement. Un travail de fourmi qui donne toute sa patine au film et son style inimitable dans la veine de Sin City.

Les Spartiates

Mystérieux, fiers, formidables…

Les Spartiates sont parmi les peuples les plus énigmatiques et fascinants de l’Histoire.

« Ils demeurent un mystère pour tout le monde, précise Frank Miller, l’auteur de la BD 300. Ils ont un code de l’honneur et ont créé une classe de héros que le monde n’avait jusqu’alors jamais connus. »

Zack Snyder surenchérit : « Ils vivaient pour la bataille, ils aimaient ça. Dès l’âge de 7 ans, ils étaient enlevés à leur mère pour recevoir une formation militaire. Au combat, ils faisaient corps, se battaient comme un seul homme, chaque soldat protégeait son voisin. C’était intimidant, même pour les hordes de Perses. Hommes libres et courageux, les Spartiates, connus pour leur résistance physique et mentale, préféraient mourir plutôt que de perdre la face ».

De la BD à l'écran

L’origine de la BD 300 (Éditions Rackham)

C’est en regardant, enfant, le film La Bataille des Thermopyles (The 300 Spartans) que Frank Miller a pour la première fois fait la connaissance des Spartiates.

« J’ai été secoué et inspiré par ce film car il m’a enseigné que les héros ne sont pas nécessairement des gens qui reçoivent des médailles à la fin de l’histoire. Ce sont des hommes qui font ce qui est juste parce que c’est juste, même s’il faut se sacrifier pour cela, avoue Miller. Ce n’est pas une vieille histoire, c’est une histoire éternelle. »

Faire vivre la BD à l’écran

Rien à voir avec Gladiator. Zack Snyder n’a pas cherché la réalité dans les costumes et les événements. Rester le plus fidèle possible à la BD de Frank Miller était pour lui primordial.

« Miller aime développer la part sombre de chacun de ses personnages. Il n’a pas créé des héros impeccables et droits. J’ai voulu respecter
la violence qui émane de ses histoires
», précise-t-il.

De plus, le cinéaste a voulu rendre les images de Frank réelles, c’est pourquoi certains dessins de la BD sont transposées presque à l’identique à l’écran.

« L’aspect visuel des dessins résonne sur l’ensemble du film, continue-t-il. Dans la BD, Frank propose une vignette, poursuit sur le reste de l’histoire puis propose une autre vignette. Nous devions imbriquer tout cela, parvenir à réunir les vignettes ensemble. En suivant ce principe nous avons trouvé une esthétique très forte. Tout s’est naturellement lié. »

Commentaires
De : Pseudo
Le : JJ/MM/AAAA
Sa note :
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur dapibus consectetur ipsum, sed iaculis quam fermentum sed. Aliquam egestas cursus sapien id commodo. Quisque diam ipsum, pulvinar at posuere a, lobortis non nisl. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Mauris facilisis erat sed sollicitudin mollis. Praesent nec bibendum magna, id imperdiet leo. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Ut ac tellus tempus leo porttitor molestie.
De : Pseudo
Le : JJ/MM/AAAA
Sa note :
note
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur dapibus consectetur ipsum, sed iaculis quam fermentum sed. Aliquam egestas cursus sapien id commodo. Quisque diam ipsum, pulvinar at posuere a, lobortis non nisl. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Mauris facilisis erat sed sollicitudin mollis. Praesent nec bibendum magna, id imperdiet leo. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Ut ac tellus tempus leo porttitor molestie.
De : Pseudo
Le : JJ/MM/AAAA
Sa note :
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur dapibus consectetur ipsum, sed iaculis quam fermentum sed. Aliquam egestas cursus sapien id commodo. Quisque diam ipsum, pulvinar at posuere a, lobortis non nisl. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Mauris facilisis erat sed sollicitudin mollis. Praesent nec bibendum magna, id imperdiet leo. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Ut ac tellus tempus leo porttitor molestie.
Nom ou pseudo * :
Email * :
Commentaire * :
Note : note


Horaires et réservations
chargement en cours
Toutes les séances Changer la ville



Publicité

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Le magazine des cinémas Gaumont et Pathé

Découvrez la nouvelle formule de votre magazine, spécialement concoctée pour vous pour la rentrée !

Le numéro du mois de septembre 2016 est disponible en ligne !

 

En savoir plus

Dans le même genre

    • Consulter la fiche du film 'Starship Troopers'
      Starship Troopers
      Voir la fiche film

      Fantastique de Paul Verhoeven

      avec Casper Van Dien, Dina Meyer, Denise Richards ...

      Interdit aux - de 12 ans info + - Durée : 2H10
Les autres films du genre : Fantastique
changer
Aucun cinéma sélectionné changer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous offrir la meilleure expérience d'utilisation.
Pour en savoir plus, consultez nos Conditions Générales d'Utilisation